Archives de catégorie : Patrick Modiano

Patrick Modiano, Les Diplômes de Paulo Guérin

« Un autre dimanche, mon père m’emmène, je me demande bien pourquoi, au Salon nautique, du côté du quai Branly. Nous rencontrons l’un de ses amis d’avant-guerre, « Paulo » Guérin. Un vieux jeune homme en blazer. Je ne sais plus s’il … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, « Le vieux con »

« Nous avons attendu que la pluie cesse et nous avons marché à pied jusque chez elle. Tout droit, le long de la rue de la Tour. Puis nous avons suivi le boulevard Delessert dans cette zone de Passy construite en … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, Rendre des comptes

« Hier soir, j’ai accompagné ma fille du côté des Gobelins. Au retour, le taxi a suivi la rue de la Santé, où un café de ceux qui portaient sur leur enseigne l’inscription : Bois Charbons Liqueurs était éclairé d’une lumière … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, résoudre des mystères insolubles

« Dans sa mémoire embrumée flottaient des lambeaux du passé : l’hôtel particulier de la rue Greuze. Le chien que ses grands-parents lui avaient donné pour Noël. Un rendez-vous avec une fille aux cheveux châtain clair. Ils étaient allés ensemble au … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, Philippe de Pacheco et l’identité

« Outre cette lettre, le portefeuille contenait la page d’un magazine, pliée elle aussi en quatre : l’article relatait les événements de cette nuit d’avril 1933 au cours de laquelle Urbain et Gisèle T. avaient erré de Montparnasse au Perreux avant de … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano « cette brume subtile »

« Nous passions des journées oisives. Nous nous levions assez tôt. Le matin, il y avait souvent une brume – ou plutôt une vapeur bleue qui nous délivrait des lois de la pesanteur. Nous étions légers, si légers… Quand nous descendions … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, le vieux Philosophe

« Le boulevard Saint-Michel est noyé, ce dimanche soir, dans une brume de décembre, et l’image d’une rue me revient en mémoire, l’une des rares du quartier Latin – la seule, je crois, qui figure souvent dans mes rêves. J’ai fini … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, Effort de mémoire

« Nous sommes restés seuls dans le salon, quelques minutes, et je fais un effort de mémoire pour rassembler le plus de détails possible. Les portes-fenêtres qui donnaient sur le boulevard étaient entrouvertes à cause de la chaleur. C’était au 19 … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, « Comme une algue »

« Nous flottions. Nos gestes avaient une infinie lenteur et lorsque nous nous déplacions, c’était centimètre par centimètre. En rampant. Un mouvement brusque aurait détruit le charme. Nous parlions à voix basse. Le soir envahissait la pièce par la véranda et … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano « J’attendais »

« J’attendais.  Que pouvait-elle bien faire ? Elle m’avait promis qu’elle serait à la gare une demi-heure avant l’arrivée de l’express pour Paris. Comme ça, nous ne risquerions pas de le manquer. Mais il venait de repartir. Et je restais debout, … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano « un aéroport désert »

« Combien de temps sommes-nous restés là ? Impossible de se fier au carillon de plus en plus fou du Westminster qui a sonné trois fois minuit à quelques minutes d’intervalle. Je me suis levé et, dans la demi-pénombre, j’ai vu … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, La mort de Rudy et tout défilait en transparence

« En février 1957, j’ai perdu mon frère. Un dimanche, mon père et mon oncle Ralph sont venus me chercher au pensionnat. Sur la route de Paris, mon oncle Ralph qui conduisait s’est arrêté, il est sorti de la voiture, me laissant … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Patrick Modiano, Polaroïd

« Je me souviens du quai de l’Artois, qui commençait au pied du viaduc. Juste en face, l’île des Loups. Au cours des années mille neuf cent soixante-quatre et mille neuf cent soixante-cinq, j’allais dans cette île : un certain Claude … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

La veilleuse par Patrick Modiano

« J’ai traversé de nouveau le salon. La veilleuse y répandait toujours sa lumière vert pâle, par vagues lentes. J’ai pensé à la mer et à ce liquide glacé que l’on boit les jours de chaleur : le diabolo menthe. J’ai … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

Gris-bleu glacé par Patrick Modiano

« Nous restions là, autour de la table de jardin, si petits dans ce gigantesque hangar. Les baquets de plantes vertes, le lierre et le gravier composaient une oasis imprévue. Ils nous protégeaient de la désolation environnante : le groupe d’automobiles … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

La salle à manger par Patrick Modiano

« Il nous a proposé de boire le café. J’ai pris place sur le vieux canapé bleuâtre tandis qu’Yvonne et lui débarrassaient la table. Yvonne chantonnait en transportant les assiettes et les couverts dans la cuisine. Il faisait couler de l’eau. … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

les verres vides par Patrick Modiano

« En bas, l’orchestre commençait à jouer et les dîneurs arrivaient. Entre deux morceaux, nous entendions les murmures des conversations. Une voix se détachait de ce bourdonnement – voix de femme – ou un éclat de rire. Et l’orchestre reprenait. Je … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

un parfum de vieux cuir / l’ombre Patrick Modiano

« Le chien s’est endormi devant la porte. Plus aucun bruit, plus aucune voix ne nous parvenait du salon. Peut-être avaient-ils tous quitté la villa et ne restait-il que nous ? Il flottait dans le bureau un parfum de vieux cuir … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

un passe-temps par Patrick Modiano

« Je reverrais volontiers quelques images de ces vieux films. Après le cinéma, j’allais de nouveau boire un Campari à la Taverne. Elle était désertée par les jeunes gens. Minuit. Ils devaient danser quelque part. J’observais toutes ces chaises, ces tables … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire

nuits aussi belles par Patrick Modiano

  « Je n’ai jamais connu de nuits aussi belles, aussi limpides en ce temps-là. Les lumières des villas du bord du lac avaient un scintillement qui éblouissait des yeux et dans lequel je discernais quelque chose de musical, un … Continuer la lecture

Publié dans Patrick Modiano, Séries | Laisser un commentaire