Archives de catégorie : Marcel Proust

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, Pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre !

Pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre ! Comme les différents hasards qui nous mettent en présence de certaines personnes ne coïncident pas avec le temps où nous les aimons, mais, le dépassant, peuvent se … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, Cette souffrance-là

Cette souffrance-là Voilà une femme en qui j’avais confiance, qui a l’air si simple, si honnête, en tous cas, si même elle était légère, qui semblait bien normale et saine dans ses goûts : sur une dénonciation invraisemblable, je l’interroge et … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, Ce brusque rayon du temps d’amour

Ce brusque rayon du temps d’amour Mais tout à coup ce fut comme si elle était entrée, et cette apparition lui fut une si déchirante souffrance qu’il dut porter la main à son cœur. C’est que le violon était monté … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, sans titre | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, Villes, Pays, Noms

Villes, Pays, Noms Si ma santé s’affermissait et que mes parents me permissent, sinon d’aller séjourner à Balbec, du moins de prendre une fois, pour faire connaissance avec l’architecture et les paysages de la Normandie ou de la Bretagne, ce … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann L’esprit des Guermantes,

L’esprit des Guermantes – Ah ! princesse, vous n’êtes pas Guermantes pour des prunes. Le possédez-vous assez, l’esprit des Guermantes ! – Mais on dit toujours l’esprit des Guermantes, je n’ai jamais pu comprendre pourquoi. Vous en connaissez donc d’autres qui en aient, ajouta-t-elle dans un éclat de … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann, La phrase

La phrase Le pianiste ayant terminé le morceau de Liszt et ayant commencé un prélude de Chopin, Mme de Cambremer lança à Mme de Franquetot un sourire attendri de satisfaction compétente et d’allusion au passé. Elle avait appris dans sa jeunesse à … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Du côté de chez Swann. Odette,

Odette Elle était là, souvent fatiguée, le visage vidé pour un instant de la préoccupation fébrile et joyeuse des choses inconnues qui faisaient souffrir Swann ; elle écartait ses cheveux avec ses mains ; son front, sa figure paraissaient plus larges ; alors, … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Le monocle (Du côté de chez Swann)

Le monocle Le monocle du marquis de Forestelle était minuscule, n’avait aucune bordure et, obligeant à une crispation incessante et douloureuse l’œil où il s’incrustait comme un cartilage superflu dont la présence est inexplicable et la matière recherchée, il donnait … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, La vie domestique (Du côté de chez Swann)

La vie domestique Dès sa descente de voiture, au premier plan de ce résumé fictif de leur vie domestique que les maîtresses de maison prétendent offrir à leurs invités les jours de cérémonie et où elles cherchent à respecter la … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST L’absence d’une chose

L’absence d’une chose Parfois c’était après quelques jours où elle ne lui avait pas causé de souci nouveau ; et comme, des visites prochaines qu’il lui ferait, il savait qu’il ne pouvait tirer nulle bien grande joie, mais plus probablement quelque … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Jalousie

Jalousie Mais aussitôt sa jalousie, comme si elle était l’ombre de son amour, se complétait du double de ce nouveau sourire qu’elle lui avait adressé le soir même – et qui, inverse maintenant, raillait Swann et se chargeait d’amour pour … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

MARCEL PROUST : Portrait Souvenir (Émission de Roger Stéphane – 1962)

MARCEL PROUST : Portrait Souvenir (Émission de Roger Stéphane – 1962) Marcel Proust, portrait souvenir, un documentaire de Roger Stéphane avec le concours de Roland Darbois, textes dits par Jean Negroni (1962). Entretiens avec François Mauriac, Jean Cocteau, Paul Morand, … Continuer la lecture

Publié dans Écrivains, Marcel Proust, Séries, vidéos | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, La lumière mystérieuse

La lumière mystérieuse Les êtres nous sont d’habitude si indifférents, que quand nous avons mis dans l’un d’eux de telles possibilités de souffrance et de joie, pour nous il nous semble appartenir à un autre univers, il s’entoure de poésie, … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, le Posséder

Le posséder De tous les modes de production de l’amour, de tous les agents de dissémination du mal sacré, il est bien l’un des plus efficaces, ce grand souffle d’agitation qui parfois passe sur nous. Alors l’être avec qui nous … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Elle

Elle Certes l’étendue de cet amour, Swann n’en avait pas une conscience directe. Quand il cherchait à le mesurer, il lui arrivait parfois qu’il semblât diminué, presque réduit à rien ; par exemple, le peu de goût, presque le dégoût que … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, La phrase

La phrase À voir le visage de Swann pendant qu’il écoutait la phrase, on aurait dit qu’il était en train d’absorber un anesthésique qui donnait plus d’amplitude à sa respiration. Et le plaisir que lui donnait la musique et qui … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, la Sonate de Vinteuil

La sonate de Vinteuil L’année précédente, dans une soirée, il avait entendu une œuvre musicale exécutée au piano et au violon. D’abord, il n’avait goûté que la qualité matérielle des sons sécrétés par les instruments. Et ç’avait déjà été un … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Les clochers de Martinville

« Seuls, s’élevant du niveau de la plaine et comme perdus en rase campagne, montaient vers le ciel les deux clochers de Martinville. Bientôt nous en vîmes trois : venant se placer en face d’eux par une volte hardie, un clocher retardataire, … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, La zone de tristesse

Pendant toute la journée, dans ces promenades, j’avais pu rêver au plaisir que ce serait d’être l’ami de la duchesse de Guermantes, de pêcher la truite, de me promener en barque sur la Vivonne, et, avide de bonheur, ne demander … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire

Marcel PROUST, Le côté de Méséglise et le côté de Guermantes

Aussi le côté de Méséglise et le côté de Guermantes restent-ils pour moi liés à bien des petits événements de celle de toutes les diverses vies que nous menons parallèlement, qui est la plus pleine de péripéties, la plus riche … Continuer la lecture

Publié dans Marcel Proust, Séries | Laisser un commentaire