Jacques LACAN

5 rue de Lille, Paris

 5-rue-de-lillet.1290303842.jpg

Ce contenu a été publié dans Murs, Fenêtres et Devantures. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Jacques LACAN

  1. Cette porte (qui n’est pas encore surplombée par une plaque commémorative) est comme le volet coulissant derrière lequel le psychanalyste « dérobait » le fameux tableau de Courbet.

    Beaucoup de patients ont franchi ce seuil imposant sans savoir ce qui leur adviendrait plus tard.

    La misérable entreprise de Michel Onfray contre Freud (voir l’article d’Elisabeth Roudinesco dans « Le Monde des livres » du 16 avril) n’aurait pas laissé indifférent l’homme aux cigarillos tirebouchonnés.

    J’espère que Jacques-Alain Miller va monter au créneau. Car Freud s’invitait aussi sous cette porte.

Laisser un commentaire