partout les temples de la vieille misère

<< partout les temples de la vieille misère
maisons de peine et d’attente et de trop peu
être humain est long travail d’illusion
la neige et le froid un bien petit hiver
à côté des exigences de l’espoir.>>

Bernard Noël, Forbach, (Le reste du voyage) ed POL

Temples

Ce contenu a été publié dans Works in progress. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à partout les temples de la vieille misère

  1. MTO dit :

    Bonjour tristesse ….

Laisser un commentaire